ART DE VIVRE, LE MAG

le Blog de l'Agence Elijence

Je m’appelle Agnès Bès de Berc – Mathiot. J’ai créé en 2012 l’Agence évènementielle ELIJENCE, l’Art de vivre à la française. C’était pour moi une évidence, une nécessité et un aboutissement.

Une évidence résultante de mon histoire personnelle,
Une nécessité d’indépendance,
Un aboutissement pour un épanouissement dans la création.

Le début de l’histoire
Il était une fois une petite fille Agnès, issue d’une mère chinoise (Shanghai)et d’un père français (Bordeaux) tous deux d’origine aristocratique. Entre Hong-Kong et Saint Raphaël, en passant par Beijing et Paris, sans oublier Saigon mes parents, diplomates, en poste en Asie, nous ont élevés mes frères et sœurs, dans le principe des règles de bienséance. Une éducation française et chinoise simple et exigeante entre droiture et honneur.

Une réalité économique majeure
La Chine, seconde puissance économique mondiale est un acteur majeur sur la scène économique et touristique. Elle devient le 1er pays réceptif et émetteur au monde ! Et c’est l’Europe, la France en tête qui va en récolter les fruits : 2 millions de chinois sont attendus dans l’hexagone en 2020. Une clientèle avide de voyages en France pour connaitre l’Art de Vivre à la française et notamment son art de la table et le prestige de ses vins.

L’Agence évènementielle ELIJENCE, une évidence
Eurasienne, nourrie dans la biculturalité, il était évident de proposer cet « Art de Vivre à la française » à ma future clientèle chinoise pour lui faire vivre un moment inoubliable : la plonger dans l’authenticité de la culture française aristocratique, qui plus est !

Une nécessité d’indépendance
Après une quinzaine d’années dans le journalisme et la communication, c’est la mort de mes parents qui m’a ouvert les yeux. Il est devenu évident de partager ce savoir-vivre et ce savoir-être avec mes « cousins lointains » venus de Chine. Pour reformer un peu de ma famille disparue, peut-être ?

Retourner à mes racines a été pour moi un acte volontaire, choisi et enfin épuré du poids des contraintes. Un bain de jouvence dans cette eau vierge des débuts de l’existence mais troublés ensuite par les dissensions.  Le paysage épuré, j’ai pris mon envol… bien modeste mais libérateur !

Un épanouissement dans la création
Avec les modestes moyens d’ELIJENCE nous animons :

-des séminaires pour des professionnels toutes branches d’activités confondues,

-des ateliers thématiques pour les enfants,

-des matinées œnologiques sur-mesure pour petit groupe intimiste.

Nos projets sont gourmands, nombreux, en constante évolution….Certains d’entre eux pourraient nous orienter davantage vers la Chine….

Implanté en Bourgogne et ouvert sur le monde…
Après une adolescence entre Paris  et  Ingrandes-sur-Loire, entre  Angers et Nantes, je me suis installée en Bourgogne, à Saint Apollinaire, près de Dijon, capitale des Ducs de Bourgogne où je suis tombée amoureuse d’un bourguignon. Il m’a fait aimer sa terre, sa côte viticole et ses splendides vins, notamment ceux de la Côte de Nuits et ceux de la Côte de Beaune. Nous avons fondé notre petite famille de trois garçons sur cette terre… généreuse : sa gastronomie, ses vins, son splendide projet d’inscription des climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’Unesco. Alors oui, nos animations sur les Arts de la Table, sur l’œnologie, sur l’Elégance peuvent s’exporter…

Aujourd’hui ELIJENCE c’est ?
Un témoignage de mon attachement à la culture française, de ma fidélité à la culture chinoise, et de ma tendresse à l’égard de la terre de Bourgogne.

En résumé, aujourd’hui Elijence c’est ?
C’est un témoignage de mon attachement à la culture française, de ma fidélité à la culture chinoise, et de ma tendresse à l’égard de la terre de Bourgogne.